Le festival d’été des athlètes castels

samedi 2 août 2008
popularité : 27%



Sur la lancée de sa médaille de bronze décrochée sur le 1 500 m cadette des championnats de France, à Parilly, près de Lyon, Mathilde Belin a suivi un stage national aux Sables-d’Olonne. A la fin de ce rassemblement, elle s’est une nouvelle fois illustrée lors d’un meeting en terminant 3e d’un nouveau 1 500 m bouclée en 4’ 36’’ 84, soit un nouveau record de l’Aisne. Celle qui figure désormais parmi les meilleures athlètes nationales sur demi-fond détient les records 02 sur 1 500 m et 3 000 m, sur le plat et le steeple.

Le président éducateur Claude Dogny est aux anges lorsqu’il évoque ces performances comme celles de l’espoir Nicolas Gosselin et du désormais senior Aloïs Moutardier et de Marianne N’Tsame qui n’a pas eu de chance en mordant ses trois essais qualificatifs au triple saut mais qui avec un saut de 11m70 non validé se situerait au 5 rang national. Egalement médaillé de bronze national sur 3 000 m steeple dans la banlieue lyonnaise avec la 4e performance Française de sa catégorie, « Nico » a confirmé sa valeur auprès des techniciens de la Fédération Française qui l’ont retenu en qualité de remplaçant, en équipe de France Espoir, en vue de la rencontre internationale France-Espagne-Tchéquie. Le diététicien de l’Hôpital Necker, à Paris, possède plus d’une corde à son arc.
Il est actuellement le plus rapide du club castel sur 100 mètres mais aussi le meilleur Picard sur 800. Volontaire, réfléchi, motivé, le jeune homme a ainsi rompu avec une malchance noire qui l’avait privé par le passé, de grands rendez-vous et, probablement, de belles performances. Après avoir privilégié ses examens professionnels, il s’est fort bien entraîné
entre le 15 mai et le 15 juillet, avec la réussite que l’on sait.

On terminera avec le senior Alois Moutardier, en belle forme lui aussi. Aux « France » National 2, à Dijon, il s’est qualifié pour la finale du 1 500 m plat à l’issue de laquelle il a réussi 3’ 49’’ 80, soit un très bon chrono juge Claude Dogny, placé à la tête d’un club amateur aux moyens limités qui, en cet été 2008, fait beaucoup mieux que d’autres structures, plus huppées.
Et ce n’est pas la première fois.