COURSE HORS STADE / Château-Thierry : La fusée Moutardier

lundi 15 décembre 2008
popularité : 24%


le 14 décembre 2008

En remportant, hier après-midi, la Corrida de Château-Thierry dans l’excellent chrono de 22’35, le Castel Aloïs Moutardier a fait coup double. Il a inscrit son nom sur les tablettes pour la première fois tout en battant le record de l’épreuve établi l’an dernier par son camarade de club, Romuald Depaepe, de 24 secondes ! Voilà qui augure bien de ses chances pour le titre départemental sur le cross, dans un peu moins d’un mois, sur l’exigeant parcours saint-quentinois.

En solo

JPEG - 106.5 ko
La corrida de Noël est aussi très attendue par le peloton des anonymes.

Sur les bords de la Marne, Moutardier a rapidement pris les rênes de la course pour ne plus les lâcher. Son cavalier seul terminé, il n’a pas caché sa satisfaction, cinq ans après sa précédente apparition (2e). « J’ai préféré venir ici plutôt que de m’engager au cross de Reims, c’est l’affectif qui l’a emporté ». Et de se projeter vers un séjour en montagne où le ski devrait occuper l’essentiel de son temps. A l’étage inférieur, une bonne demi-douzaine de protagonistes mettaient les bouchées doubles pour se hisser sur le podium. C’est finalement le Ternois Jérôme Noizier qui a pris le meilleur sur un autre Jérôme, le Castel Vezel. Spécialiste des courses en montagne, le 15e au classement national n’était pas mécontent d’avoir retrouvé un contexte où la vitesse est prépondérante avant de se replonger dans la conquête des dénivelés, en 2009. La perspective des départementaux donne des ailes à Vezel. « J’espère entrer dans le top 5 », envisage-t-il avant de cultiver une condition montante sur
les prochaines corridas de Bétheny ou Charleville-Mézières.
Chez les féminines, la victoire est revenue à la Soissonnaise de l’ACCT, Céline Bosc.

Huit jours après une victoire à Soissons, elle s’est alignée pour la première fois à Château où elle s’est rapidement isolée en tête avant de maintenir un écart confortable sur Jasmine Simon, de l’ACCT également. Un coup de maître qui annonce des lendemains qui chantent pour cette Professeur d’EPS, classée 3/6 au TC Soissons et revenue à son meilleur niveau, moins d’un an après être devenue maman.