Bernard Tournevac a bouclé la boucle

mercredi 9 avril 2008
popularité : 29%

JPEG - 10.3 ko
Une foulée efficace que l’on ne verra plus sur les pistes et sur le bitume.

Bernard Tournevac et son dynamisme vont manquer à l’Athlétic-Club de Château-Thierry. Les hanches du vétéran castel (46 ans) connaissent quelques faiblesses. Aussi a-t-il décidé de ne pas tirer sur la corde et de mettre un terme à sa carrière. La sagesse l’a emporté sur la passion : « Cela me coûte moralement, mais je ne dois pas insister, sinon je m’exposerai à des conséquences plus graves ».
Bernard Tournevac, récemment récompensé aux Trophées sportifs de l’office municipal des sports pour son 5e titre départemental consécutif sur 10 000 m, rend son dossard après 30 ans de pratique et 86.000 kilomètres à son compteur personnel.

Ce spécialiste du fond a brillé sur les cendrées et la route sous les maillots de quatre clubs successifs. Natif des Côtes d’Armor, il a débuté non loin de son lieu natal, à Quessoy, petit club rural fier d’avoir révélé l’athlète Marie-Pierre Ducros, championne du monde sur 3 000 m indoor à Séville, en 1991.
Sa sœur Odile, qui a bouclé le marathon de Paris à la 9e place (3e Française) en 1995 dans l’excellent temps de 2 heures 42’ 25, est également issue du sérail breton, pas uniquement terre de cyclisme.


Quatre clubs

Postier travaillant uniquement la nuit, celui qui n’a que des amis dans le milieu de l’athlétisme a défendu ensuite les couleurs de l’ASPTT, à Paris d’abord, puis à Dammartin-en-Goele (77), avant de boucler la boucle au sein de l’ACCT où il est arrivé en 2001.
Le palmarès de ce passionné de littérature, musique, cinéma, également collectionneur de blasons des villes, comprend quelques prouesses. Sur la piste, il a notamment réalisé de bons chronos : 2’ 49’’5 sur 1 000 m, 15’ 59’’ 76 sur 5 000, 1 heure 10’ 06 sur 20 km, passant sur la route avec le même bonheur.

En témoignent les ‘’perfs’’ réalisées en 2005, un excellent cru : 33’ 22 sur 10 km à Montereau (77) ou encore 1 h 12’ 54 sur le semi-marathon de Boulogne-Billancourt (92). Parfois tenté par le marathon, Bernard Tournevac en a terminé trois avec un meilleur temps personnel de 2 h 37’ 36.

Plutôt solitaire, il s’est très rapidement fondu dans le collectif castel si cher au président Claude Dogny.

Et de se rappeler « d’immenses moments de joie » lors de plusieurs conquêtes de titres départementaux et régionaux sur le cross, avec les vétérans.
Désormais privé d’athlétisme, Bernard Tournevac ne restera pas à se morfondre en consultant son remarquable parcours. Déjà, des projets lui trottent dans la tête.
Après avoir régulièrement fréquenté les podiums, il pourrait bien monter sur les planches en rejoignant une troupe de théâtre amateur.