Championnats de Picardie Lawson, la pépite

dimanche 9 juin 2013
popularité : 7%

JPEG - 31.2 ko
Suzanne Lawson (au centre) fait le bonheur de son coach José Bastos.

Elle n’a que 14 ans, ne pratique l’athlétisme que depuis six mois et elle laisse pantois tout le monde par ses performances. Suzanne Lawson se prépare à un bel avenir.

SON nom avait déjà interpellé les observateurs. C’était en février dernier du côté de Morvillers (Oise) lors des championnats régionaux de cross. Suzanne Lawson, inconnue au bataillon, avait pris la 8e place chez les minimes pour sa première course dans la boue. De quoi susciter quelques interrogations.
Trois mois plus tard, les interrogations se sont métamorphosées en certitudes. Suzanne Lawson est l’un des plus sérieux espoirs de l’athlétisme axonais. La jeune fille, 14 ans, sait tout faire dixit son coach. « Elle aime courir, sauter, lancer, souffle un José Bastos béat d’admiration devant sa protégée. Elle prend un plaisir fou à faire de l’athlé. C’est bien simple, elle me fait penser à Marie Gayot à ses débuts ! »
Le potentiel est là
Voilà une comparaison qui en dit long sur le potentiel de la Castelle. « C’est une pépite, renchérit le coach. De celle que l’on trouve qu’une ou deux fois dans sa vie. »
Le 13’’05 réalisé sur 100 m lors des championnats départementaux à Tergnier a achevé de convaincre le petit monde de l’athlétisme axonais. « Elle est explosive et a toutes les dispositions pour briller sur sprint court (50 et 100 m) ainsi qu’à la longueur ou à la hauteur car elle a le bon pied d’appel, ce petit quelque chose qui fait la différence. »
Basketteuse prometteuse au sein du club castel, Suzanne Lawson, dont le père a été un bon athlète, va se mesurer pour la première fois aux meilleures Picardes - elle a le second chrono sur 100 m avec 13’’05 contre 13’’01 pour Anaïs Defaux de Saint-Leu -.
« Elle aime la confrontation et elle attend cela avec impatience » Son coach aussi. « Si elle descendait sous les 13’’, ce serait super !, avance-t-il, plein d’espoir pour son athlète. Elle me fait penser à Théo Mouton - jeune athlète saint-quentinois qui domine sa catégorie d’âge -. » Il va donc falloir suivre de très près la progression de la jeune Axonaise.
Une ascension qui pourrait rapidement dépasser les frontières du département.
F.H.