Benkhedda inaugure le bal à Château-Thierry

lundi 12 avril 2010
popularité : 2%

Le Francilien a inscrit son nom au palmarès du premier semi castel.

JPEG - 46.4 ko
Loin devant mais avec hargne, Mohamed Benkhedda a fait le boulot hier dans le sud du département alors que la locale Isabelle Sarrazin s’est imposée au courage.
JPEG - 46 ko

AVEC plus de 200 participants (sur 388 avec le 10 km), le premier semi-marathon des Fables a pris son envol de la meilleure façon. Via Mohamed Benkhedda (32 ans), il s’est offert un superbe vainqueur.

Cet Algérien de Villeneuve-le-Roi, en région parisienne, a pris le meilleur avec une insolente facilité sur une triplette axonaise composée de l’espoir Laonnois Alexandre Purnelle, du Ternois Xavier Lars et du Castel Frankiewicz.
« Contrairement aux apparences, peut-être, ma course n’a pas été facile, ça ne l’est jamais. Je me suis fait mal afin de respecter mon tableau de marche ». Abonné aux 4es places (Phalempin, Nogent-sur-Marne), le futur vainqueur a pris rapidement les devants, accompagné dans un premier temps de Lars et Purnelle.
Ce dernier laissera les deux autres s’expliquer avant que Lars ne lâche à son tour, peu avant la mi-course. Plus de 4 minutes sépareront Benkhedda de ses principaux rivaux, sur la ligne : « Psychologiquement, c’est difficile de se retrouver seul mais j’ai bien géré », se satisfaisait celui qui a ouvert le palmarès castel au moment où Purnelle, revenu sur Lars, s’envolait pour la 2e place dans la dernière ligne droite, malgré un fort vent de face.

L’individuelle Manuelle Thomine n’a, elle, pas effectué inutilement la centaine de bornes séparant la capitale du chef-lieu de l’Omois. Loin devant toutes les autres, également, elle n’a pas fait mieux que son chrono (1h 33’ 29) du semi-marathon de Paris (25e) mais elle bien préparé la course Nivolet-Revard (49 km, 2.600 m de dénivelé), trail le 2 mai prochain.

Sarrazin première

Sur le 10 km, le Ternois Laurent Duchene a dû en découdre avec le cadet sparnacien, Vanaquer (2e) et, à un degré moindre, l’espoir cotterézien, Rollet (3e). L’impatience de remporter, enfin, son premier succès 2010 n’a pas entraîné l’habitant de Soissons à commettre d’erreurs (« J’ai tiré un peu mon jeune rival, je l’ai testé à plusieurs reprises ») mais, à la sortie de Nogentel, Duchene était toujours flanqué de Vanaquer.
Sur l’avenue de Montmirail, quelques centaines de mètres avant l’arrivée au stade municipal, bien décidé à assurer le coup, une ultime accélération lui octroyait une légère avance que Vanaquer, malgré une belle résistance, n’a pu remettre en cause.

De son côté, la Castelle Isabelle Sarrazin n’avait jamais goûté à l’ivresse de la victoire. C’est fait depuis hier : « Après un départ prudent, je suis restée au milieu d’un groupe », bien conseillée par un vétéran du club (ACCT), à Nogentel. « On m’a dit que j’étais la première alors j’ai tout donné ». Une victoire qui en a ravi plus d’un à commencer par son président Claude Dogny, premier à la féliciter.