Triathlon poussin(ne) en gymnase à Laon le 4 mars 2023

, popularité : 9%

Les photos des castels sont ICI (merci Céline !)

Il y avait 8 castelles parmi les 51 filles, et 5 castels parmi les 41 garçons présents à Laon.

Ingrid Hemon, Audrey Abbe, Laetitia Moreau, Celine, Etienne et Raphaël Fabianski ont jugé pour l’ACCT.

Les filles castelles se sont classées 2ème, 11,14,16,20, 23, 28, 33
Les garçons castels se sont classés 13éme, 15, 16, 26, 33
Les résultats complets sont ICI

Le mot de Thierry

Treize enfants sont allés représenter l’A C C T à Laon. Huit poussines et cinq poussins, bien entendu j’en espérais un peu plus mais c’est ainsi à chacun ses priorités..

Très bonne ambiance dans ce groupe où chacun a fait de son mieux. Certains découvraient la compétition en gymnase, d’autres n’ont découvert qu’en revenant de vacances les épreuves que nous allions avoir sans avoir toujours les meilleurs conditions météorologique pour se préparer et pourtant nous nous en sommes bien sortis et même très bien...

Chez les filles, bien entendu la 2ème place d’Ines est la très bonne nouvelle de la journée, elle a enfin pris confiance en elle et elle n’a pas fini de(se) surprendre...
Celles qui suivent, ne sont pas loins et seront plus proche encore dans les compétitions sur piste qui leurs conviendront mieux.

Chez les garçons c’est plus compliqué de juger, vous n’êtes pas dans les premiers mais comme pour les filles, vous êtes loin des dernières places...
Méween n’est que 1ère année et il est déjà performant il a une très bonne marge de progression. Ethan et Timéo ne sont qu’à un point derrière...

Il nous reste encore beaucoup à apprendre mais nous avons du temps pour préparer les compétitions sur piste du 24 mai à Cuffies et 27 juin pour les championnats de l’Aisne à Laon de nouveau où là j’espère que vous serez bien plus nombreux notre force sera à nouveau collective cette année.... La fin de saison va être passionnante...
Votre prochain rendez vous est à Château le jour de l’Ekiden le 2 avril, venez et inscrivez vous nombreux, c’est sur le site.

Thierry

Brèves Toutes les brèves