3ème édition de l’EKIDEN des FABLES le dimanche 3 avril 2022

vendredi 25 février 2022
popularité : 15%

Le dimanche 3 avril 2022 aura lieu la 3ème édition de l’Ekiden des Fables.

Au programme :

- un contrat d’endurance jeunes sur 1000m (sans classement), un 1000m jeunes (avec classement)

- un 10km (non qualificatif)

- un EKIDEN (marathon par équipe de 6) , QUALIFICATIF pour les championnats de France, support des championnats de l’Aisne

A noter  : pour chaque équipe, il devra y avoir un capitaine pour représenter celle-ci auprès de l’organisation. Cet équipier/capitaine sera le seul à pouvoir retirer les dossards le jour de l’épreuve et devra être désigné à l’avance par ses co-équipiers. Il aura en charge la bonne mise en place de son équipe et le bon respect de l’ordre de passage de ses co-équipiers pour le bon déroulement de son épreuve.

Les 2 courses jeunes (1000m avec et sans classement) sont organisées dans le cadre du parcours du coeur. Toutes les recettes de ces 2 courses
seront reversées à la Fédération Française de Cardiologie.




Le plan du parcours en cliquant ICI

Flyer Ekiden des Fables

ATTENTION : aucune inscription sur place (ni le samedi, ni le dimanche )

LES INCRIPTIONS SONT CLOSES

Revivez ici les 2 éditions précédentes : 2018 2019

L’EKIDEN c’est quoi ?
C’est au pays du Soleil-Levant qu’est né l’Ekiden. Ecrit en japonais, le mot est une combinaison de deux kanjis signifiant "étape" et "transmettre". Au début du XXe siècle, l’Ekiden a basculé dans le sportif pour devenir une course de relais sur route. Son arrivée en Europe est beaucoup plus récente. Si l’épreuve est inscrite à quelques championnats durant les années 1990 (les premiers Championnats de France et du monde datent de 1998), ce n’est véritablement que depuis une petite dizaine d’années que la discipline commence à prendre son envol.
Le relais Ekiden se dispute ainsi aujourd’hui sur la distance d’un marathon (42,195 km). Les équipes sont composées de six coureurs qui doivent parcourir des distances imposées dans un ordre bien précis (5 km, 10 km, 5 km, 10 km, 5 km et, pour finir, 7,195 km). Le témoin transmis entre les différents relayeurs garde sa spécificité "légère", mais au traditionnel "tasuki" (une écharpe en soie) se sont substitués un bracelet en éponge ou un chouchou...

Comment expliquer le succès croissant d’une discipline qui aurait pu rester confidentielle, noyée au milieu du large panel d’épreuves regroupées sous l’appellation "course pédestre" ?
Les raisons de la réussite rencontrée tiennent en un mot : "convivialité". Là où courir s’apparente à de rares exceptions près à un effort individuel souvent couplé à la notion de performance, l’Ekiden met en avant les dimensions collective et joviale.


Brèves

Calendrier estival des poussins

lundi 21 mars
Cliquez ICI

(il y a entrainement pendant les vacances de pâques)