Lablaq sans partage sur le semi-marathon des Fables 2017

dimanche 9 avril 2017
popularité : 9%

JPEG - 5.7 ko

Comme un seul homme, le public s’est massé en nombre face à la ligne d’arrivée du semi-marathon des Fables, dimanche à Château-Thierry, afin de témoigner toute son admiration envers le Marocain Khalid Lablaq (Tarascon Athlé) vainqueur de cette septième édition avec une insolente supériorité, record de l’épreuve à la clé.

Les difficultés du parcours, la première grosse chaleur n’ont pas freiné l’ardeur de cet athlète de 31 ans mesurant 1 m 60 pour 52 kg. Depuis son record personnel, porté à 1 h 03 sur l’épreuve de Marrakech et ses places d’honneur obtenues au marathon des Oliviers (Tunisie), Lablaq a pris confiance en ses capacités, au point d’ajouter de l’audace à son incontestable talent. Sitôt le départ, il s’est extirpé de la meute.

Top 10 pour Mercier et Gadenne

Cent mètres plus loin, il avalait la première petite montée tel un cabri. Un signe fort adressé à ses principaux rivaux qui, désormais, allaient s’en remettre à disputer les places d’honneur. Car personne ne le reverra.

Malgré une méconnaissance du terrain, le TGV Lablaq a su prendre les bonnes trajectoires, ajoutant quelques accélérations ici et là. En résumé, une victoire bien maîtrisée pour ce garçon réservé qui, avec un égal bonheur, brille tout autant sur le marathon (1er à Cologne en 2 h 16’ 38) et le 10 kilomètres (record personnel à 28’55). Dans la ville natale de Jean de La Fontaine, Lablaq a gâté les spectateurs en bouclant l’affaire avec panache, d’un tour de piste tonitruant.

JPEG - 77.4 ko

Wambui l’emporte chez les dames et bat le record de la course

À l’arrière, le vide… mais aussi une belle bagarre pour les accessits avec le Burundais Willy Nduwimana, quadruple vainqueur de la Transbaie, le lutin Chège, vainqueur au Trail du Hibou, à Fismes, l’hiver dernier et le Nordiste Carette qui ont terminé dans cet ordre. Dans ce concert relevé, le vétéran Cotterézien Laurent Mercier (8e) et son homologue de l’Athlétic-Club de Château-Thierry (ACCT), Vincent Gadenne sont entrés dans le top 10 avec beaucoup de mérite.

Chez les féminines, Pauline Wambui, bien que non licenciée, a effectué, elle aussi, un cavalier seul, abaissant le record féminin détenu par la Villeurbannaise Francine Niyonizigiye, vainqueur sortante.

De notre correspondant Jacques Bosserelle